Posted in Côté parents

Le langage, porte d’entrée de la lecture (0-3ans)

Professeur des écoles et maman de trois enfants, j'ai toujours été passionnée par les relations humaines. L'éducation est une thématique qui s'est imposée progressivement dans ma vie. J'exerce dans une école en REP (Réseau d'Education Prioritaire), ce qui m'a mise au contact de situations familiales complexes, où les parents ne se sentent pas toujours à la hauteur dans l'accompagnement de la scolarité de leurs enfants. C'est pourquoi je tente de faire converger mes expériences professionnelles et personnelles afin de partager des ressources autour de la méthodologie scolaire.
Le langage, porte d’entrée de la lecture (0-3ans) Posted on 12 mai 2019Leave a comment
Professeur des écoles et maman de trois enfants, j'ai toujours été passionnée par les relations humaines. L'éducation est une thématique qui s'est imposée progressivement dans ma vie. J'exerce dans une école en REP (Réseau d'Education Prioritaire), ce qui m'a mise au contact de situations familiales complexes, où les parents ne se sentent pas toujours à la hauteur dans l'accompagnement de la scolarité de leurs enfants. C'est pourquoi je tente de faire converger mes expériences professionnelles et personnelles afin de partager des ressources autour de la méthodologie scolaire.

L’apprentissage de le lecture est une étape cruciale dans la scolarité de l’enfant, et dans sa capacité à avoir prise sur le monde qui l’entoure, tissé d’écrits, des plus utilitaires aux plus poétiques. Pourtant, l’apprentissage de la lecture commence bien avant l’entrée en CP ! En effet, l’acquisition du langage oral et la familiarisation avec le langage écrit sont autant de préalables qui faciliteront l’entrée dans la lecture et l’écriture de votre enfant.

Son interaction avec vous dans sa petite enfance

Stanilas Dehaene, neuropsychologue professeur au Collège de France, parle dans son ouvrage Apprendre ! des « autoroutes du langage » : en effet, au cours du troisième trimestre de grossesse se construit un « câble » entre les différentes aires qui se consacreront au langage : le faisceau arqué. Cette élaboration se fait grâce à notre génome, sans intervention extérieure. Par la suite, ces prédispositions génétiques seront raffinées par l’apprentissage et c’est là que vous intervenez. Votre enfant a entendu la voix de sa mère dès le sixième mois de grossesse, première entrée dans le langage. Il se développera jusqu’à une «explosion » qui a lieu autour des deux ans.

Disponibilité et bienveillance

Il s’agit de rentrer en interaction avec bienveillance, patience : chercher un contact visuel, en se mettant à sa hauteur, sourire et avoir une attitude d’écoute.

Parler en toutes occasions : pendant les premières années de sa vie, vous êtes sa référence. Ainsi, vous allez verbaliser ce que votre enfant ne peut pas encore exprimer avec des mots : les rituels (change, promenade…), description de lieux, de situations, interprétation des émotions de l’enfant…il faut se tenir disponible et donc les smartphones disparaissent dès que êtes en tête à tête avec votre petit !

Chansons et comptines : chanter pour son enfant, ce sont des moments de complicité qui transmettent en douceur la sonorité de la langue, son rythme et ses rimes. Les chansons resteront centrales pour votre enfant jusqu’à ses premières années de primaire.

Lire des histoires : dès 6 mois, vous pouvez lui lire des petites histoires et faire de ce moment de partage un rituel qui pourra durer jusqu’au début de l’adolescence !

Les imagiers: loin d’être des objets désuets, ce sont des trésors de vocabulaire à portée de main! Choisissez-les sobres avec, si possible, des représentations réalistes. Les imagiers humoristiques ou stylisés viendront plus tard.

Le jeu : manipuler des petits objets, des personnages, des voitures, permet d’imaginer des situations ou de rejouer des expériences en faisant parler des personnages ou en bruitant.

Fréquenter les bibliothèques : il est possible d’emmener ses enfants à la bibliothèque dès leur naissance, alors ne nous privons pas de ce lieu où le livre prendra une couleur de convivialité et de partage.

Adapter son langage tout en étant exigeant : veillez à formuler des phrases simples, courtes mais précises.Transmettez le sens de l’observation en décrivant et en pointant les détails des objets, utilisez un vocabulaire approprié autant de fois que nécessaire pour que votre enfant l’intègre en douceur. N’hésitez pas à corriger ou reformuler une phrase, et faites-là répéter à votre enfant : pour lui, ce n’est pas une critique et il le fera de bonne grâce tant que c’est demandé avec naturel et sans enjeu d’autorité.


https://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212563016/9782212563016.pdf

Retrouvez des recommandations pour les années de maternelle dans un prochain article!

Professeur des écoles et maman de trois enfants, j'ai toujours été passionnée par les relations humaines. L'éducation est une thématique qui s'est imposée progressivement dans ma vie. J'exerce dans une école en REP (Réseau d'Education Prioritaire), ce qui m'a mise au contact de situations familiales complexes, où les parents ne se sentent pas toujours à la hauteur dans l'accompagnement de la scolarité de leurs enfants. C'est pourquoi je tente de faire converger mes expériences professionnelles et personnelles afin de partager des ressources autour de la méthodologie scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *