Posted in École buissonnière

S’informer à hauteur d’enfant : quels médias ?

J'ai toujours aimé apprendre. Mais ce n'est pas le cas de tous les enfants que je croise sur ma route d'enseignante ! Passionnée par les processus d'apprentissage et la méthodologie, je partage avec vous le fruit de mes recherches pour qu'apprendre soit toujours un plaisir !
S’informer à hauteur d’enfant : quels médias ? Posted on 22 mars 2021Leave a comment
J'ai toujours aimé apprendre. Mais ce n'est pas le cas de tous les enfants que je croise sur ma route d'enseignante ! Passionnée par les processus d'apprentissage et la méthodologie, je partage avec vous le fruit de mes recherches pour qu'apprendre soit toujours un plaisir !

Les enfants sont, de fait, de plus en plus au courant de l‘actualité. Journal télévisé, chaînes d’informations, internet, les plus jeunes sont exposés régulièrement à un flot médiatique qu’ils ne maîtrisent pas. Sensibilisés au monde qui les entoure, ils s’interrogent et veulent en savoir plus. Pourtant, tous les contenus ne sont pas adaptés. Dans le cadre de la Semaine de la presse à l’école, voici une sélection de médias qui aident nos enfants à s’informer.

Médias pour enfants : la presse 

Le Petit Quotidien : une initiation tout en douceur

Le Petit Quotidien fait partie de l’éventail de concepts proposés par PlayBac, une maison d’édition éducative et innovante pour les enfants. Proposé dès 6 ans, ce journal aborde des sujets d’actualité générale mais aussi des événements susceptibles d’intéresser les enfants, comme des naissances d’animaux ou des informations insolites. Avec un langage adapté et un lexique, le Petit Quotidien est un média pour enfant qui permet de lire chaque jour 10 minutes tout en s’informant. Agrémenté de jeux et de bandes dessinées, ce journal très accessible permet un partage enfant-parents au jour le jour très appréciable.

Mon Quotidien : le grand frère

Adressé aux 10-13 ans, Mon Quotidien prend la suite, avec une formule enrichie et plus axée sur l’actualité et la culture. Rédigé par des journalistes, il est prisé des enseignants qui l’utilisent souvent comme support en classe.

De nombreux journaux et magazines décryptent l’actualité à hauteur d’enfant.

Un jour une actu : un format original

Résolument tourné vers les évènements du monde contemporain, Un jour une actu a pour ambition d’« expliquer avec des mots simples l’actualité des adultes » aux enfants à partir de 8 ans. Le journal, plié en 4, a la particularité de se déplier entièrement pour dévoiler à l’intérieur un dossier thématique qui peut faire office de poster. On ne présente plus la BD Un jour, une question qui, adaptée en vidéo, est exploitée dans toutes les classes de France ! Basées sur des questions d’enfants, ces petites capsules réussissent en une page (ou une minute) à répondre à la problématique.

Le JDE : comme papa et maman

News, sport, jeux, documentaires, cet hebdomadaire adapté aux 8-12 ans est celui qui ressemblera le plus à un journal pour adulte. Pour le fond, d’abord, puisque la rédaction fait la part belle aux nouvelles du jour, tout en proposant des dossiers. Pour la forme ensuite, traditionnelle, avec ses feuillets en papier mat pliés et insérés les uns dans les autres.

médias pour enfants
Lire un journal, comme les grands.

Le P’tit Libé : le journal numérique

Pour sa version enfant, Libération a fait le pari d’une version entièrement numérique, en ligne chaque vendredi. Résolument tendance, le design et les illustrations sont uniquement des dessins réalisés sur ordinateur. Pas de photos, pas de présentation traditionnelle. Chaque numéro est une page web avec une liste d’articles dans laquelle piocher. Les abonnés qui souhaitent imprimer ont accès à une version PDF.

Le Monde des ados : s’informer et s’affirmer

Conçu comme un outil pour aider les 10 à 15 ans « à se construire et à s’ouvrir sur le monde et aux autres », le Monde des ados se démarque nettement du support proposé aux adultes. Haut en couleurs, imprimé sur du papier glacée, ce medium pour enfants réussit le pari d’allier actualité et sujets spécifiques aux adolescents. Mensuel, il décrypte l’actu, propose des dossiers et des pages cultures. Des rubriques comme « Les années collège » et « Entre nous » s’attachent davantage aux préoccupations de ses jeunes lecteurs.

Okapi : questions de fond

En kiosque tous les 15 jours, ce magazine généraliste pour les 10-15 ans s’attachera plus à décrypter les enjeux du moment qu’à relayer une actualité brûlante. Davantage tourné vers la découverte du monde, Okapi souhaite assurer pour les enfants une transition sereine vers l’adolescence.

D’autres médias pour enfants : télé, radio, réseaux sociaux

Arte journal junior et Arte junior le mag : le dernier JT pour enfants

L’article 17 de la Convention internationale des droits de l’enfant entérine l’accès des plus jeunes à une information adaptée. Les images potentiellement choquantes de Journaux Télévisés pour adultes sont à exclure au profit d’émissions où les évènements sont racontés à hauteur d’enfant. Pourtant, un seul journal télévisé pour enfant a survécu dans le paysage audiovisuel. Arte Journal junior est une émission qui analyse en 6 minutes l’actualité, comme pour les grands. Présenté en allemand et en français, ce média pour enfant associe nouvelles du jour et dossiers hebdomadaires basés sur des questions de spectateurs. Le mag, version plus longue proposée par la chaîne franco-allemande consacre ses 14 minutes d’émissions à des reportages.

Les JT pour enfants ne sont pas très populaires en France. Question de mentalité ?

Salut l’info ! : le podcast

Franceinfo et le magazine Astrapi ont coopéré pour créer Salut l’info !, un podcast d’actu pour les 7-11 ans. Ce rendez-vous hebdomadaire, chaque samedi, fonctionne sur l’association actualité nationale et internationale/ thématiques liées à l’enfance.

Hugo décrypte : la chaîne YouTube à partir de 13 ans

Sur cette chaîne, Hugo présente chaque jour un résumé de l’actualité. Entre vidéo et émission, Hugo s’adresse aux jeunes avec une présentation dynamique où les GIF vont alterner avec les photographies des personnalités évoquées. Chaque info est étayée par des visuels pertinents. De quoi apprivoiser l’actu de manière ludique.

Snapchat : le nouveau terrain des médias traditionnels

Des journaux tels que Le monde ou Le figaro misent sur la plateforme Snapchat pour conquérir un public plus jeune. Les adolescents à partir de 15 ans pourront y trouver une information fiable et présentée avec tous codes visuels du réseau social.

La difficulté d’accéder à une information gratuite adaptée aux enfants

Le constat qui émerge de ce panorama est qu’il est plus aisé d’accéder à une information adaptée et filtrée si on est prêt à payer pour ça. L’offre payante pour enfant est aussi variée que les propositions gratuites sont clairsemées. Cela pose la question de l’accès à l’information et de l’espace vacant qui a été comblé, pour le meilleur et pour le pire, par les réseaux sociaux. Or, outre le fait que ces réseaux ne sont (normalement) accessibles qu’à partir de 13 ans, ils drainent des informations parfois fausses et biaisées. Comment nous, parents, pouvons-nous guider nos enfants vers des contenus adaptés sans forcément payer ?

  • Aller sur les sites des journaux cités en première partie : ils proposent régulièrement des articles à lire gratuitement ;
  • Consulter les anciens numéros à la bibliothèque ;
  • Opter pour les podcasts : Franceinfo junior ou Salut l’actu ! ;
  • Regarder les programmes d’Arte junior.

Vous voulez poursuivre sur le thème de la lecture ? : Aimer la lecture en famille, Lecture : comment aider mon enfant à bien démarrer ?

J'ai toujours aimé apprendre. Mais ce n'est pas le cas de tous les enfants que je croise sur ma route d'enseignante ! Passionnée par les processus d'apprentissage et la méthodologie, je partage avec vous le fruit de mes recherches pour qu'apprendre soit toujours un plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.